L’improvisation : introduction

Improviser avec un instrument (c’est à dire jouer sans texte préétabli)…. librement, sans grille, sans consigne autre (ô combien exigeante et précise !) que de tenter de réagir au monde sonore musical qui est en train de se créer en restant en lien le plus étroit possible avec nous-mêmes.

Improvisation

L’improvisation instrumentale : Un art de l’éphémère.

Cette approche par l’improvisation donne un intérêt et un contentement immédiat au fait de « jouer » et, en même temps, elle nous permet de nous questionner plus en profondeur sur notre fonctionnement puisque, dans ce travail, le but n’est pas nécessairement la dextérité ou la perfection mais la compréhension plus intime de l’instrument, et de soi en tant qu’instrumentiste. La « Musique » peut immédiatement être appréhendée et réalisée avec une grande pertinence (parfois dans sa plus grande simplicité et dans le plus grand dépouillement) puisque l’on se met dans la disposition d’être confronté, même à travers un texte simple,  à tous les principes  qui sont contenus en elle.

L’improvisation musicale va nous permettre de retrouver ce que nous cherchions sans aucun doute au moment où nous avons décidé de pratiquer tel ou tel instrument : un moyen d’exprimer notre authenticité et notre sensibilité musicale.

Je suis toujours touchée d’être le témoin si fréquent de l’émotion et du soulagement qui suit une improvisation dans laquelle la centration était au rendez-vous… 

Quote… En tout cas je suis super content que vous nous ayez fait travailler comme ça, petit, je sens que plus grand, on a plus de .. sensibilité ? je ne sais pas trop comment le dire mais… on ressent cette formation !  » …  m’a écrit récemment un élève, tombé par hasard sur ce site et qui, en 2009, avait fait parti d’un travail d’orchestre en improvisation pour les petits au Conservatoire . Il a maintenant près de 18 ans… Un bel encouragement à continuer.

1. L’improvisation, c’est quoi ? >