Formation CNFPT – improvisation libre, outils pédagogiques

En 2016 j’ai été inscrite sur la liste des stages proposés par le CNFPT.

Un stage de deux jours intitulé : « Impro libre, outils pédagogiques » a eu lieu en mars, suivi par des enseignants des conservatoires et école de musique de la région entre Lyon et Montpellier.

Une douzaine de stagiaires étaient présents :  violoncellistes, violonistes, altistes, contrebassistes, pianistes, saxophonistes, harpistes, accordéonistes. Certains n’ayant jamais abordé l’improvisation, d’autres, si, mais désirant compléter leurs idées.

Le stage a eu un beau succès,comme on peut le constater dans les commentaires ci-dessous,  et un grand nombre d’enseignants auraient désiré une deuxième session afin d’avancer ce travail.

Malheureusement, ce stage n’a pas été reconduit par le CNFPT en 2017 car celui-ci voulait, étant donné les conditions actuelles de restrictions, ne le produire qu’avec un nombre de stagiaires dépassant ce que je juge possible pour faire un travail de qualité… il faudra donc trouver une nouvelle formule…C’est dommage étant donné les commentaires de ceux qui en ont profité !

Objectifs  et Techniques de la formation:

Recréer avec les enseignants  en formation les mêmes conditions d’ateliers d’improvisation que celles que je propose aux élèves instrumentistes à cordes  et travailler « in vivo » un certain nombre d’exercices qui pourront être ensuite utilisés dès le premier cycle et sans limite supérieure de niveau. Ces propositions d’exercices permettront de comprendre les premiers  principes de ce genre d’approche et constitueront une expérience que chacun adaptera ensuite à sa classe en fonction de sa personnalité et de ses projets.

  • Initier les enseignants à des exercices de « jeux improvisatoires » destinés à des élèves, dans le but de permettre une intégration de cette forme de travail dans la pratique pédagogique de chacun.
  • Apporter des outils ludiques pour une nouvelle entrée pédagogique, enrichissante sur le plan musical et sur le plan de la compréhension instrumentale et mettant en évidence l’intérêt des liens relationnels qu’un musicien peut avoir avec ses partenaires.
  • Donner des clés permettant de créer une forte écoute et une unité tangible dans un groupe d’élèves jouant ensemble quel que soit le groupe d’âge.
  • Mettre naturellement en marche le moteur de la centration, de l’envie et du plaisir musical qui rendra ensuite tout travail sur l’interprétation plus facile.
  • Apprendre à gérer la liberté induite par l’absence de partition (ce qui permet de surcroit de retrouver ensuite cette même partition avec une présence plus appropriée).
  • Acquérir des outils pour développer la confiance en soi, l’esprit d’initiative et l’implication des élèves.
  • Mettre en place, à titre personnel, une réflexion sur le sens et la finalité de ce travail.

Contenu :

  • Propositions de consignes simples. La recherche portera tout d’abord sur le travail de la relation et de la communication à l’autre à travers la présence, le geste juste, le corps et l’espace.
  • Travail des différents ingrédients de l’improvisation : les rôles, les liens entre les personnes, l’empathie, l’attention, la clarté du discours, les idées à “tirer“ le plus loin possible, la notion du même, de l’inverse, du complémentaire, la mobilité, l’imaginaire…
  • Travail d’exploration sonore sur l’instrument: Apprendre à l’oreille à  être attentive à tout son émis, volontairement ou non, sans rejet systématique de l’inconnu. Expérimenter et pétrir les sons jusqu’à ce qu’ils livrent de la matière nouvelle dans le but d’enrichir  le jeu en toute circonstance.

les retours du stage de mars 2016

QuoteJe vais mettre en application. Contenu très important. Je vais faire connaitre ce stage. Essentiel. Il serait vraiment important qu’il y ait une 2e session de « perfectionnement »avec les mêmes stagiaires car des liens et la confiance se sont établis déjà.

QuoteJ’ai déjà fait un stage d’impro mais celui-ci m’apprend plein de choses. Cela va m’aider même avec les très jeunes élèves. Je suis très content. En plus le groupe est très bien ! Oui pour un 2e.

QuoteJe suis très content. C’est exactement ce dont j’avais besoin. Je repars avec de quoi remplir plein d’heures de travail avec les élèves ! Je vais en parler à mes collègues.

QuoteJe suis très contente. Je fais déjà de l’impro avec mes élèves mais là j’ai découvert plein d’autres manières de faire.

QuoteJe suis ravie. J’ai pu tester sur moi-même ce que j’ai vu sur mes élèves qui font de l’impro avec Emmanuelle (c’est un prof du CRR de Lyon  qui parle) les bienfaits de ce travail : cela décoince ! Plein d’outils. Ça apporte aussi un grand plus au niveau technique instrumentale. La présence est plus grande grâce à ce travail.

QuoteJ’ai beaucoup aimé. Cela développe l’écoute et la présence à l’autre. Toutes les cultures sont autorisées ici, quel que soit le langage. Ça réconcilie, ça élargit.

QuoteTrès très contente. Il y a beaucoup de choses que je fais déjà mais cela me conforte dans le fait que je ne fais pas n’importe quoi ! que d’autres le font aussi ! J’ai appris plein de choses. Le groupe et Emmanuelle était vraiment OK. On repart nourris. Il faudrait un 2e stage et développer le travail sur la voix qu’on a commencé. Il serait bien de trouver aussi des trucs pour les grands groupes d’élèves. Pour le corps c’est super.

QuoteRavie du stage et du groupe : c’est très porteur. Je repars avec plein d’idées.

QuoteCela va aussi m’aider pour les grands élèves en musique de chambre. Pour leur faire trouver un meilleur rapport à leur  l’instrument. Ça me plait ! C’est un travail très sensoriel. Plein de clés.