Emduo

EmduoA partir de 2002 et pendant 2 ans et demi, j’ai travaillé avec une autre Emmanuelle qui est chanteuse. Elle n’a pas eu de « formation musicale » particulière mais sa voix est magnifique et ses créations également. Nous travaillons beaucoup, souvent et en profondeur et l’improvisation nous permet de mieux comprendre la musique, certes, mais aussi la Vie et le lien que nous avons avec elle (l’improvisation, qui oblige à se positionner face à l’autre ou aux autres, mène bien sûr à cela aussi : comprendre nos fonctionnements, nos qualités et nos fragilités…). Nous créons « Emduo » un duo avec 2 voix et un violoncelle. Une bonne partie de notre travail se fait avec la voix : les langages, les mots, les personnages qui nous servent de soutien et de prétexte d’improvisation, les ambiances… c’est une période qui est très en lien avec l’imaginaire. Nous nous posons aussi beaucoup la question du sens d’une présentation de l’improvisation libre -sans filet, donc, et sans que rien ne soit établi avant de commencer- devant un public. Nous sentons que nous avons très envie de nous confronter à lui mais il nous faut du temps pour comprendre, au-delà du simple plaisir de l’ego, dans quel but nous voulons montrer ce que nous faisons. C’est une question assez récurrente dans ce genre de travail : faut-il seulement présenter cet art musical à un public averti ou, au contraire, ces créations sont-elles porteuses de sens par elles- mêmes et ont-elles une raison d’être parce qu’elles donnent accès à une émotion musicale directe… ? En tout cas c’est, avec Emmanuelle, ce que nous cherchons toutes les deux et les retours des auditeurs nous montrent que notre projet a assez bien abouti.

Nous faisons plusieurs prestations assez intimistes : un spectacle présenté dans le cadre des « Imaginaires »  de ARCAD, un vernissage d’une exposition de peinture, un spectacle avec une conteuse, une prestation à « Ramdam » qui a créé chaque mois, pendant plusieurs années, une scène ouverte : « Quoi de neuf », pour la présentation de travaux en improvisation toutes disciplines confondues.

Quelques extraits* d’improvisation libre :

  1. Improvisation partant du mot "Autobus" Emduo 3:57
  2. Improvisation partant du mot "Tibet" Emduo 6:00
  3. Improvisation libre en concert Emduo 2:07
  4. Improvisation libre en concert Emduo 4:21

Avertissements par rapport au matériel vidéo et audio

Ces enregistrements, reflets, sans aucune exception, de créations spontanées et éphémères qui ont eu lieu pendant la dernière soirée de différents stages de ces dernières années, correspondent à des improvisations « libres » et ne sont donc pas des morceaux reposant sur un système de grilles ou de consignes posées à l’avance entre les protagonistes. Ce ne sont bien évidemment pas des « produits finis » mais seulement des témoignages de ce qui peut surgir de ces moments de partage. Nous ne savons pas, au moment où nous commencerons à jouer, ce qui va être produit et où vont nous conduire nos premières notes. Nous ne savons d’ailleurs pas quelles vont être ces premières notes…Rien n’a été décidé à l’avance. Nous allons nous centrer, écouter et dérouler notre fil en nous appuyant les uns sur les autres pour créer une œuvre éphémère, certes, mais (et ceci est notre but) sensée.
Etant donné cette (énorme !!) difficulté, chaque prestation contient un certain nombre d’imperfections, inhérentes au danger de ce travail « sans filet » et qui correspondent à des temps de recherche, « d’erreurs » de compréhension de l’autre etc.
D’autre part cette musique, crée dans l’instant, perd une partie de son sens dans les enregistrements : le lien avec le public ne se ressent évidemment pas, or, il est capital dans ce genre de pratique : le public est partie prenante, beaucoup plus actif que dans un concert normal, et ceux qui sont sur la scène en profitent et sont aidé par cette attention particulière.
Enfin, ces enregistrements témoignent de QUELQUES façons de jouer parmi tant d’autres : chaque musicien apporte sa propre couleur musicale et le résultat des échanges est bien sûr toujours différent.